Publié le  par Philippe  | Mis à jour le

L'économie des applications mobiles poursuit sa croissance phénoménale

L'économie des applications mobiles poursuit sa croissance phénoménale

En 2014, le chiffre d'affaires généré par les plates-formes de téléchargement et par les publicités intégrées aux applications a connu une hausse de 70 % par rapport à l'année précédente. Les annonceurs soucieux d'exploiter toutes les opportunités offertes par le marché applicatif se doivent d'élaborer une stratégie efficace qui suppose de comprendre la manière dont les utilisateurs interagissent avec les applications installées sur leurs appareils.

Avec sa toute première analyse dans ce domaine, App Annie nous apporte certains éclairages sur l'utilisation des applications. Ce rapport couvre les cinq principaux marchés applicatifs du monde entier : les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Japon et la Corée du Sud. Il compare et nuance les différentes pratiques qui régissent l'utilisation des appareils mobiles en matière d'applications. Dans ce rapport, nous nous intéressons à la fois aux catégories d'applications et aux applications individuelles qui ont dominé l'utilisation des appareils mobiles iOS et Android au premier trimestre 2015.

Avec son logiciel Usage Intelligence, App Annie partage les données d'utilisation d'applications compilées à partir des plus vastes banques de données iOS et Android du secteur pour offrir une visibilité sans précédent sur la manière dont plusieurs millions d'utilisateurs implantés dans 60 pays différents utilisent leurs applications. Associé aux outils Store Intelligence et Audience Intelligence d'App Annie, il procure une vue à 360 degrés du marché des applications mobiles.

La communication est au coeur de l'utilisation des applications sur smartphone

Comme son nom l'indique, un smartphone est avant tout un appareil de communication. Les applications de messagerie continuent d'occuper une place privilégiée dans le monde mobile ; une position centrale que confirment certaines évolutions récentes du marché, comme la migration de Facebook Messenger vers une plate-forme de messagerie complète.

Les catégories Communication et Réseaux sociaux ont joué un rôle essentiel en termes d'engagement sur les cinq principaux marchés des applications. Au premier trimestre 2015, ces deux catégories ont couvert environ 60 % de la totalité des sessions d'application recensées sur les smartphones Android en Corée du Sud. Un taux pratiquement atteint également par l'Allemagne et les États-Unis.

De la même manière, les catégories Réseaux sociaux et Communication ont également dominé le marché des smartphones Android en termes de temps passé. Aux États-Unis et en Allemagne, ces deux catégories combinées ont représenté environ 60 % du temps consacré  aux applications par les utilisateurs Android. Bien que légèrement plus faible, la proportion de temps passé sur les applications de réseaux sociaux et de communication en Corée du Sud et au Japon représentait tout de même, au premier trimestre 2015, 45 % du temps total consacré aux applications sur les smartphones Android.

Dans la mesure où le choix des catégories d'applications appartient aux éditeurs, de nombreuses fonctionnalités associées aux catégories Réseaux sociaux et Communication peuvent se recouper, en particulier parmi les applications les plus populaires dominées par les  réseaux sociaux et la messagerie. Mais les principales applications utilisées dans ces deux catégories révèlent quelques différences d'utilisation mineures et néanmoins fondamentales d'un pays à un autre.

Tous les marchés ont subi l'influence remarquable des grands réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, et ont été dominés par les applications de messagerie WhatsApp Messenger, LINE et KakaoTalk, ainsi que par les navigateurs Chrome et Daum. Il convient de  souligner toutefois l'importance plus marquée de l'utilisation de Facebook sur les smartphones Android aux États-Unis, par opposition aux autres marchés davantage dominés par l'utilisation des applications de messagerie. Si l'on examine les statistiques d'utilisation au temps passé, les réseaux sociaux Facebook et Instagram se hissent au premier rang des applications mobiles utilisées aux États-Unis, mais sont davantage boudés sur les autres marchés au profit des applications de messagerie.

Les utilisateurs Android aux États-Unis tendent à privilégier les communications multidestinataires offertes par les réseaux sociaux. Sur les autres marchés (en particulier l'Allemagne, le Japon et la Corée du Sud), l'utilisation des applications semble davantage  s'orienter sur une communication directe, limitée à un ou quelques interlocuteurs. L'influence majeure des communications interpersonnelles directes ressort également de l'analyse des principales applications iPhone parmi les utilisateurs actifs. Les  applications de messagerie ont occupé une place de premier choix parmi les utilisateurs iOS en Corée du Sud (KakaoTalk), au Japon (LINE) et en Allemagne (WhatsApp Messenger). Cette domination ne remet pas pour autant en cause la popularité des applications de messagerie aux États-Unis. Il est toutefois intéressant de souligner l'engouement des utilisateurs de smartphones Android aux États-Unis pour l'application de messagerie et d'imagerie Snapchat.

Aux États-Unis, les applications de communication directe (messagerie et appels) sur iPhone comptaient également parmi les applications les plus populaires. En termes d'utilisateurs iPhone actifs mensuels aux États-Unis, les cinq applications de communication interpersonnelle ont recensé au premier trimestre 2015 sept fois plus de sessions mensuelles moyennes par utilisateur actif que les principales applications de jeux et de diffusion de musique en streaming. La durée des sessions était en revanche plus courte pour les applications de communication que pour les applications de diffusion de musique en streaming, ces dernières étant souvent exécutées en arrière-plan d'applications de communication actives.

L'Asie domine le marché des jeux vidéo sur mobile

Au-delà de l'omniprésence de la messagerie, des réseaux sociaux et des autres applications de communication, on constate quelques différences notables en termes d'habitudes d'utilisation sur les cinq marchés étudiés. L'une des principales différences observées avec l'Europe et les États-Unis concerne l'engouement du marché asiatique pour les jeux sur mobile. Les utilisateurs japonais consacrent 4 fois plus de temps aux jeux sur mobile que leurs homologues américains.

En moyenne, les utilisateurs Android au Japon ont initié environ trois fois plus de sessions de jeux vidéo par mois que leurs homologues américains et environ 7,5 fois plus de sessions que les utilisateurs britanniques. Cette différence notable entre les marchés occidentaux et asiatiques se mesure également au temps passé. En termes de temps passé par utilisateur Android au Japon et en Corée du Sud au premier trimestre 2015, les jeux vidéo se classent au deuxième rang des catégories d'applications, derrière les applications de communication. Au premier trimestre 2015, les utilisateurs japonais de smartphones Android ont consacré environ quatre fois plus de temps par mois aux jeux sur mobile que leurs homologues américains. Les utilisateurs Android en Europe et aux États-Unis semblent, pour leur part, préférer aux jeux vidéo les applications entrant dans les catégories Réseaux sociaux et Multimédia et vidéo.

Si les utilisateurs Android actifs au Japon ont initié 50 % de sessions de jeux en plus que leurs homologues coréens, cet écart semble largement comblé par le taux d'utilisation mensuel mesuré au temps passé. L'analyse des dix jeux les plus populaires auprès des utilisateurs iOS et Android suggère que le marché de la Corée du Sud tend à se tourner légèrement davantage que celui du Japon vers les jeux de passionnés - avec des titres comme Seven Knights et Hero for Kakao classés parmi les dix premiers par utilisateur mensuel actif. Si des titres plus populaires auprès des joueurs occasionnels, comme Candy Crush Saga, LINE Disney Tsum Tsum et Anipang 2, suscitent un réel engouement chez les utilisateurs japonais et coréens, ils sont toutefois moins représentés dans le " Top 10 " qu'en Europe et aux États-Unis.

Le Japon semble majoritairement privilégier l'utilisation des smartphones pour les jeux sur mobile. Le temps mensuel moyen passé par utilisateur Android actif est deux fois plus élevé sur les smartphones que sur les tablettes. En revanche, les utilisateurs de tablettes s'attardent davantage sur chaque session de jeu, avec une durée moyenne supérieure de 25 %. Cette nuance signifie que les éditeurs de jeux vidéo peuvent s'attendre à générer moins de sessions auprès des utilisateurs de tablettes, mais devraient être récompensés par des niveaux supérieurs d'engagement.

La Corée du Sud, premier utilisateur de données mobiles

Avec son infrastructure de télécommunication extrêmement développée et son véritable engouement pour les applications, la Corée du Sud a, sans surprise, pris la tête du classement en termes de consommation de données par utilisateur actif sur terminaux mobiles. Bien que les services de communication et les jeux dominent le marché des applications en Corée du Sud, c'est aux applications de la catégorie Multimédia et vidéo que revient le plus fort taux de consommation de données au premier trimestre 2015. YouTube y demeure l'application la plus populaire, comme sur l'ensemble des marchés analysés dans cette étude. Cependant, au vu de la récente progression des vidéos Facebook sur les appareils mobiles, il est intéressant de souligner le fait que Facebook est devenu au premier trimestre 2015 le deuxième plus grand consommateur de données sur smartphones Android aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne, et le troisième en Corée du Sud.

Il est à noter également que la consommation de données par utilisateur actif révèle une forte corrélation avec la proportion de données mobiles transférées sur les réseaux 4G LTE. La consommation de données mobiles par utilisateur de smartphones Android en Corée du Sud et au Japon, où les données LTE représentent près de la totalité des données mobiles, est approximativement 35 % supérieure à celle recensée aux États-Unis. L'Allemagne, quant à elle, accuse un certain retard dans ce domaine, et enregistre en moyenne un taux d'utilisation de données mobiles par utilisateur actif sur smartphone Android 75 % inférieur à celui des États-Unis. Les éditeurs ciblant des marchés à l'infrastructure 4G moins développée peuvent, par conséquent, envisager de proposer des fonctionnalités hors ligne ou de minimiser l'utilisation des données mobiles.

Conclusion

Les applications de communication et de réseaux sociaux continuent d'occuper le devant de la scène sur le marché des appareils mobiles iOS et Android aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, au Japon et en Corée du Sud. Concernant les smartphones Android, les catégories Communication et Réseaux sociaux ont globalement dominé le marché des applications au premier trimestre 2015 en termes de temps passé.

L'utilisation de ces applications s'est révélée particulièrement soutenue aux Etats-Unis et en Europe, totalisant approximativement 60 % du temps total consacre aux applications sur les smartphones Android. Sur les cinq marchés étudiés, plate-forme d'analyse a pu observer certaines nuances subtiles et néanmoins significatives au niveau des préférences exprimées pour les applications de communication et d'interaction sociale. Les applications de messagerie ont enregistré un énorme taux de popularité au Japon, en Corée du Sud et en Allemagne. Les Etats-Unis et, dans une moindre mesure, le Royaume-Uni, ont démontre une légère inclination pour la communication multidestinataire qu'offrent les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram.

On note par ailleurs de fortes disparités au niveau de l'utilisation des jeux sur mobiles entre les marches asiatiques et occidentaux au premier trimestre 2015. Au Japon, les utilisateurs de smartphones Android ont consacre, en moyenne et par mois, environ  quatre fois plus de temps à jouer que leurs homologues américains. Dans cette étude, le Royaume-Uni est très largement distancé par les autres marchés en termes de temps passé aux jeux vidéo par utilisateur de smartphone Android actif.

Si les smartphones demeurent les plates-formes de jeux de prédilection au Japon en termes de temps passe, les sessions de jeux video sur tablettes sont environ 25 % plus longues pour Android.

Avec leur infrastructure 4G LTE extrêmement développée, la Corée du Sud et le Japon se sont tout naturellement hissés en tête du classement de lfutilisation de données mobiles et de données en général au premier trimestre 2015. L'utilisation de YouTube s'est globalement imposée sur les cinq principaux marchés étudiés, talonnée par Facebook aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne.


 
 
 

 
 
 
 
Comparateurs
 
 
 
 
Retrouvez tous nos comparateurs complets...
Recherche sur plus de 30 critères : prix, nouveauté, poids, taille, opérateur, marque, etc....
PUBLICITÉ
RECHERCHER